welder-3687779_960_720.jpg

SERVICES ET COMPÉTENCES

Je suis une entrepreneure québécoise qui œuvre à la création de produits métalliques. Je maîtrise le travail de la majorité des métaux soudables tel que l'acier, l'acier inoxydable et l'aluminium, et ce sur une vaste gamme d'épaisseurs. Concrètement, j'offre mes services dans les domaines suivants :

- la conception sur mesure 

- les réparations intérieures / extérieures

- la production en série et sous-traitance.

De plus, je possède quelques cartes du Canadian Welding Bureau (CWB) et je suis en contact avec des ingénieurs qui pourraient assister à la création de pièces structurales complexes.

 
121977987_10158752426949486_199358095012

MISSION

L'ARTISTE
Mon travail d'artiste consiste à faire bouger la fenêtre de l'opinion publique dans les domaines suivants : la transition écologique, l'activation du citoyen dans une démocratie participative et la remise en question du capitalisme.

L'ARTISANE  
Je souhaite participer activement à l'essor du Patrimoine culturel québécois et faire découvrir le travail du métal au grand public.

Crédit photo : Jessica Lambert

 
 

POURQUOI 
LES DIABLERIES DE LA FORTUNE ?

Les Diableries de la Fortune est le nom du projet-fable que je porte depuis 2019. Il représente ma passion et mon métier, mais aussi mes aspirations pour le monde. 

Je voulais que mon nom d'entreprise rappelle le folklore québécois; le diable n'est-il pas est un incontournable des contes et légendes de chez nous ? 

Il était une fois une femme à contre-courant qui valsait avec le feu, une femme hors normes qui plongea dans un univers traditionnellement masculin et qui en resortie prospère et épanouie.

 
 
welding-4345794_960_720_edited.jpg

HISTORIQUE

Une histoire de conductibilité

L'art et la justice sociale sont deux sujets qui m'animent et m'engagent dans ma vie de citoyenne depuis mon plus jeune âge. Ma détermination d'acier et mon envie de partager les couleurs que porte mon cœur ont toujours su me porter là ou j'avais besoin d'être.  

De mes 18 à  mes 21 ans, j'ai travaillé comme chargée de projets de ruelles vertes dans le secteur de Villeray / St-Michel / Parc-Extension. Le milieu communautaire m'a toujours fascinée ; je trouvais si délicat et précieux la confiance qui nous soude les uns aux autres, cette confiance même qui repose sur le fait que nous savons que l'autre ne prendra pas avantage de nous ... Travailler avec les instances municipales comme dans les cours arrières des citoyens impliqués; les mains dans la terre ou la tête dans les budgets, j'étais dévouée à mener un équilibre qui permettait à des projets hors du commun de naître.

Je me suis plongée par la suite dans des études environnementales, à la recherche de réponses dans des livres et concepts qui pourraient nous rendre plus résilients face à la crise climatique. J'ai entamé un baccalauréat en Architecture de paysage à l’Université de Montréal, études que j'ai lâchées à mi-chemin. En réaction face à l'inaction climatique de notre civilisation qui nous mène droit au mur, j'ai fait tempête dans ma vie complète. J'ai arrêté l'université pour me lancer dans un D.E.P. en soudage-montage à l'École des Métiers de la Construction de Montréal (E.M.C.M.) ; j'ai décidé que j'allais concevoir physiquement mes propres idées.

J'ai pris action pour célébrer la vie que j'avais réellement envie de vivre par la culture et les arts, rempart ultime contre le cynisme et la promesse d'un future stérile. Je me suis concentrée sur des arts du cirque, la pyrotechnie, la peinture et la sculpture. J'ai commencé à oeuvrer dans la scène underground de Montréal, rencontrant des humains inspirants qui cherchent à s'affranchir du quotidien couleur gris obligatoire. Du monde qui rêve d'autre chose que des parcs industriels pis des condos 3 1/2. Du monde révolté et amoureux de la vie. Et si l'Art rend tout possible, alors je désire incarner l'Art.

Ainsi donc, j'ai opté pour la soudure industrielle; un corps de métier composé de seulement 4% de femmes. Au bout de deux ans de travail acharné en usine pour maîtriser les techniques du métier, j'ai choisi de mettre mes mains au service de mes convictions. C'est dans cette optique que j'ai lancé en juillet 2020 ma propre entreprise : Les Diableries de La Fortune.